ACTIVITE 2004/2005

 

 

 

 

 

 

COMPTE RENDU D'ACTIVITE

Cette année 2004/05 a été consacrée au troisième volet du projet Wamde (la calebasse en moré, symbole du partage).Ce projet prévoit en priorité, rappelons le, de réaliser de nouveaux forages, de former à l'hygiène de l'eau et de mettre en place des comités de gestion de point d'eau. Il s'agit aussi de créer des activités artisanales dans les villages. Mais cette année a été aussi une année d'inquiétude et d'inconfort pour Burkina-87 puisque la Région Limousin a décidé unilatéralement une centralisation de l'aide matérielle, ne nous laissant qu'un rôle de figurant qui ne nous convient évidemment pas, oubliant au passage que Burkina-87 est en grande partie à l'origine du Jumelage du Limousin avec l'Oubritenga.

 

MISSIONS TERRAIN

 

MANIFESTATIONS

 

 

 

 

 

TROISIEME TRANCHE DU PROJET WAMDE

5 villages d'Oubritenga étaient au programme pour 2004/05 :

SOUKA (département de Dapélogo) 1 forage réalisé, la pompe est installée, le muret construit, la formation à la gestion a été faite par East ainsi que la mise en place du comité de gestion de point d'eau. 1 réhabilitation de forage en panne a été faite.

GADEMTENGA (département de Dapélogo): 1 forage réalisé, la pompe est installée, le muret construit, la formation à la gestion a été faite par East ainsi que la mise en place du comité de gestion de point d'eau. 1 réhabilitation de forage en panne a été faite.

ITAORE (département de Zitenga): 1 forage réalisé, la pompe est installée, le muret construit, la formation à la gestion a été faite par East ainsi que la mise en place du comité de gestion de point d'eau. 1 réhabilitation de forage en panne a été faite.

BABOU (département d'Ourgou Manéga): 1 forage réalisé après un échec (pas d'eau). Un nouvel essai a été effectué mais l'entreprise a rencontré des difficultés : casse de l'outil dans le forage… Aux dernières nouvelles l'outil aurait été retiré. 1 réhabilitation de forage en panne a été faite.

MOANEGA (département d'Absouya): 2 forages négatifs (pas d'eau), un troisième va être tenté sur une nouvelle implantation. 1 réhabilitation de forage en panne a été faite. Une participation financière de 200 000 FCFA (305 €) a été demandée à la population pour chacun des forages afin de responsabiliser les villageois. Pour la première fois, à titre d'essai, c'est le Comité de Jumelage qui avait fait un appel d'offre pour les travaux. Malheureusement son choix de l'entreprise de forages n'a pas été judicieux. Le prix est bas, mais l'entreprise inefficace et le suivi n'a pas été assuré correctement par le Comité. Donc c'est une procédure à ne pas renouveler, qui risque d'occasionner des surcoûts à Burkina-87.

REMISE A NIVEAU DE 3 SAVONNERIES GOUNDRY, GAM SILMIMOSSE, SOMNAWAYE

Pour utilisation de la " deuxième technologie " de fabrication du savon afin d'offrir sur le marché des produits correspondant mieux à la demande des clientes. Le matériel (découpeuses, marqueuses) a été acheté et les femmes formées par Mme Hafing.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MISSONS SUR LE TERRAIN

Deux missions ont eu lieu en 2004 /2005 : - En novembre 2004 à laquelle ont participé M. Pierre Allard, Maire de Saint Junien, M. Paul Duchez, Maire de Saint Paul. Contacts autorités, supervision, inaugurations des réalisations terminées. - En mars 2005 D. François, D. Raynaud, M. Chassagne afin d'effectuer le suivi et de préparer les projets futurs, contacts avec les autorités (H.C., Gouverneur, comité de jumelage, préfets, villageois de Manessa). Cette mission a été financée à 100% par les participants sur leurs propres deniers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOUVELLE POLITIQUE DE LA REGION ET NOTRE AVENIR:

La Région Limousin a fait appel à un bureau d'études Burkinabè, l'ACDIL, pour effectuer une évaluation de l'aide apportée par le Limousin au Burkina-Faso et à l'Oubritenga en particulier.

Ce rapport fait état de 131 actions matérielles dont 92 réalisées par Burkina-87…. Le bilan global est positif pour Burkina-87, les réalisations sont bien réelles et toutes les sommes ont bien été utilisées honnêtement.

L'ACDIL propose, dans son rapport, une organisation pour l'avenir qui ne laisse aux associations qu'un rôle d'information et d'éducation en Limousin, sans aucune possibilité de subvention pour des actions matérielles au Burkina Faso. L'action matérielle est centralisée et totalement contrôlée par la Région Limousin et les autorités Provinciales d'Oubritenga.

Après examen, nous avons fourni à la région une liste des erreurs et inexactitudes qui figurent dans l'évaluation, ainsi qu'une liste de nos suggestions d'organisation pour l'avenir. Nous avons expliqué que notre raison d'être était avant tout l'action concrète sur le terrain et proposé 2 canaux différents:

- Un canal institutionnel travaillant avec les autorités régionales et municipales (infrastructures lourdes, aide à la création des nouvelles communes, formation des élus et employés des communes en création).

- Un canal " société civile/associations " travaillant avec les villages et groupements, ceci en cohérence avec le premier canal, bien entendu (continuation des forages, artisanat, microprojets etc…). Cette évaluation a donné lieu à de nombreuses réunions. Mrs. Cambou et Damiens (les élus en charge du dossier) nous ont expliqué que le rapport n'engageait que ses rédacteurs en ce qui concernait l'organisation future.

En réalité, la Région a suivi sans se poser de questions les préconisations de l'ACDIL (ou le contraire ?), nos propositions n'ont servi à rien.

Le résultat est donc le suivant :

Une centralisation de l'aide matérielle par la Région Limousin

L'aide matérielle est désormais réalisée via une Cellule d'Appui Technique (CAT) qui collecte les demandes Burkinabè et se charge de réaliser les projets retenus (5 personnes et 50% du budget pour la première année…) et un Fond Local d'Investissement. Plus aucune subvention n'est possible pour nous (ou d'autres) dans ce domaine.

Un rôle secondaire des associations

Les associations Limousines sont cantonnées dans un rôle d'information de la population Limousine et d'organisation d'échanges de personnes entre le Limousin et l'Oubritenga. Elles peuvent demander des subventions à la Région dans ces domaines uniquement, et doivent apporter 12,7% du financement.

Notre avenir : Il ne peut être question d'abandonner notre aide matérielle, objet prioritaire de l'association.

Le conseil d'administration a donc décidé que Burkina-87 poursuivrait seule, d'une manière indépendante, ses propres actions directement sur le terrain avec les collectivités qui le souhaiteront. Cependant, comme l'association est en grande partie à l'origine du Jumelage Limousin-Oubritenga, elle participera aux réunions concernant le jumelage, mais ne fera pas partie du Comité de Pilotage Nord-Sud.

La dernière mission avait pour objectif d'identifier des demandes, en particulier dans le village de Manessa, particulièrement dynamique, que nous pourrions financer avec des moyens réduits. Le CA a également décidé de ne plus confier notre comptabilité à un comptable extérieur par mesure d'économie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 

 

 

 

 

 

MANIFESTATIONS ET INFORMATION

- Vente d'artisanat au marché de Noël 2004 qui a bien marché. Une autre vente à la Fabrique le 1er mai 2004 pour la fête du muguet n'a pas bien marché. Réservation est faite pour le marché de Noël 2005

- Une soirée théâtre a eu lieu le 17 avril 2004. La troupe de l'Etoile Bleue joue une pièce de Feydeau " Monsieur chasse ". En ouverture une démonstration de Capoeira (art martial Brésilien) était faite par leFudo Shin Shotokan Karaté Club de Robert Péchalat. L'Etoile Bleue nous a prêté gratuitement sa salle, un bar a été organisé à l'entracte, ainsi qu'une vente de gâteaux confectionnées par les membres de B87. La soirée a très bien marché : 200 personnes. Nous les remercions tous.

- Site Internet : Nous avons continué à le développer en ajoutant des liens les suggestions et photos seront les bienvenues Par ailleurs il tient à chacun de susciter des adhésions et des dons dans son entourage, ce que nous avons commencé à faire. Vous pourrez trouver des bulletins d'adhésion sur notre site Internet à la rubrique " faire un don ". Il vous suffit d'imprimer la page qui apparaît. Ce site est tenu régulièrement à jour pour informer le public de nos activités au Burkina et des manifestations organisées dans la région.

Pour terminer, rappelons que toutes ces réalisations ont été possibles cette année en grande partie grâce aux financements des collectivités locales, le Conseil Régional, les villes de Saint Junien, Rilhac Rancon, Saint Brice, Rochechouart. Nous espérons bien sûr que les Maires nous renouvelleront leur confiance en 2005 et nous les en remercions.